Démarche de gestion du socle commun des connaissances et des compétences en histoire-géographie

En 1999, alors que j’étais instituteur, j’ai voulu, en m’inspirant de la démarche des arbres de connaissance, mettre en place une feuille de lecture de l’état d’acquisition des compétences* simplifiée pour les GS-CP-CE1 de l’école d’Aulas (Gard). Dans les années qui ont suivi, j’ai simplifié cette feuille pour les autres classes que j’ai eues.
Lorsqu’en 2005 je suis devenu professeur d’histoire-géographie, j’ai repris la démarche dans l’objectif de mieux préparer ma classe dans la logique du socle commun des compétences et afin de permettre aux élèves d’avoir une certaine visibilité sur ce que l’on doit apprendre, connaître, savoir faire, …. J’ai renoncé à la représentation arborée pour un tableau présentant les compétences.
Au début de l’année les élèves reçoivent un tableau contenant les compétences du socle. Il y a pour chaque compétence deux cases à cocher. Si les cases sont vierges la compétence n’est pas acquise, une case cochée signifie que la compétence est en cours d’acquisition et deux cases cochées qu’elle est acquise. Pour chaque leçon les élèves ont une fiche objectif qui contient le plan du cours, des définitions, les dates (histoire), les savoir-faire et savoir-expliquer. Le savoir-faire est inspiré du socle. A la fin de chaque leçon, durant l’évaluation, des questions permettent d’évaluer la maitrise des compétences du socle. Cela permet de valider une ou des compétences.
Depuis j’ai régulièrement mis à jour la démarche jusqu’à la rendre accessible en ligne.
Actuellement, l’application se présente comme un système d’outils qui se complètent. La base du système est la liste des compétences (et items) que l’on travaille en histoire-géographie mais qui ne relèvent pas uniquement de la culture humaniste. Les élèves ont cette liste sous forme de tableau en introduction de leur cahier et reçoivent une fiche objectif pour chaque leçon. A la fin de la leçon, l’évaluation indique quelles compétences sont évaluées dans le contrôle. Après le contrôle, les élèves cochent les compétences en cours d’acquisition ou acquises sur leur tableau des compétences.

La deuxième partie du système est accessible en ligne. Les élèves retrouvent les compétences qu’ils doivent acquérir. Ils peuvent consulter l’état des compétences du groupe classe (croix de couleur rouge, jaune, verte) ou leur propre bilan (élève1, élève2, élève3, …). Ils ont aussi la possibilité de travailler et éventuellement de valider certaines compétences en ligne grâce à des formulaires d’exercices réalisées avec les outils google. Toutes les compétences ne sont pas encore évaluables mais le seront en cours d’année.
L’objectif de ce dispositif est de faire de l’élève un acteur de sa propre scolarité en lui balisant le chemin, lui montrant le but de son cursus et quelle distance il lui faut encore parcourir. Il est libre de choisir son chemin.
J’ai mis à disposition des personnes intéressées le modèle de classeur (sans les hyperliens vers les fichiers de mes élèves) sur le site de google (drive.google.com) :
Le dispositif est en cours de déploiement pour mes classes du collège André Chamson du Vigan dans le Gard.

* J’entends par compétence une habileté reconnue. Le LPC y intègre lui, également, des connaissances.

Frédéric Fesquet

Professeur d’histoire-géographie
Collège André Chamson, Le Vigan (Gard)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*